Besoin d’un week-end : paris à la derniere minute

Envie subite d’escapade pendant un week-end. Pas de soucis, nous choisissons notre destination : PARIS

Objectif : Faire découvrir à Timéo quelques endroits mythiques de notre chère capitale et au final à nous aussi !

Dans cet article, je vous ferai un descriptif de nos visites.

Dans un second temps, je vous parlerai des possibilités de visites en fonction du covid

(mesures et protocoles d’octobre 2020)

Vous me suivez ?

balade à paris

1/ DESCRIPTIF DE NOS VISITES :

Nous avons l’idée de nous promener au Louvre. Une première pour moi. J’avais déjà vu cette grandiose pyramide de l’extérieur, rien de plus. J’en profite pour trouver quelques informations à son sujet pour partager en famille. Se cultiver ne fait pas de mal.

Commandée par François Mitterrand en 1984, conçue par un architecte sino-américain Leoh Ming Pei. Pyramide 603 losanges, 70 triangles ( une idée pour faire calculer les enfants afin d’avoir quelques minutes à soi et prendre des photos). Elle sera inaugurée en 1988 puis une seconde fois le 29 mars 1989.

paris

Personnellement, j’avais envie de voir quelques oeuvres. Par contre pas de circuit prévu. Nous décidons de laisser Timéo déambuler librement à travers les différents niveaux : peintures italiennes, françaises, Antiquités, objets d’arts. Tout passe devant les yeux de notre petit bonhomme, critique d’art en herbe. Nous en profitons pour lui expliquer le principe des mosaïques.

Quelques  » ouahhhh !!!  » plus tard, il dira avoir préféré : PRENDRE DES PHOTOS.

Le musée étant très grand et sachant que nous sommes arrivés en début d’après-midi, nous pensions ne pas avoir assez de temps. Mais avec un enfant de 5 ans, y passer 2 heures suffisent.

Nous avons ensuite crée notre propre itinéraire.

visiter le Louvre et la Joconde

La Joconde de LEONARD DE VINCI ! la fameuse. Passage obligé pour admirer son petit rictus. Avec ses dimensions de 77 cm X 53 cm, je m’attendais à un plus grand tableau ! J’ai appris qu’elle a été crée à Florence, ville pleine de charme que j’ai eu l’occasion de visiter.

Chaque jour, Mona Lisa a entre 15 000 et 20 000 admirateurs.

Et oui, vue environ 7 millions de fois par an, rien que ça !

noces de CANA

Demi-tour devant La Joconde et en face impossible de ne pas voir Les noces de Cana de PAUL VERONESE.

Un tableau gigantesque : 6,77 m X 9,9 m.

Un tableau pour les enfants ? C’est par ici !

Vous le savez peut être ou pas encore, mais j’aime associer nos visites, voyages, découvertes avec le ludique et surtout l’approche pédagogique pour que les enfants apprécient à leur manière.

Par conséquent, je vous propose d’emmener les enfants admirer Les 4 saisons de Guiseppe ARCIMBOLDO. Chaque figure, allégorie des saisons est composée d’éléments végétaux. Ceci a permis à Timéo de contempler, d’observer et de jouer au critique d’art en herbe une fois encore. Il nous a décrit ce qu’il voyait, les légumes et les fruits. Moment idéal pour parler des saisons d’ailleurs.

Tous les végétaux longuement énumérés, je m’en vais en direction d’une oeuvre que j’ai étudié à l’école et qui m’a toujours inspirée.

« La liberté guidant le peuple » d’Eugène DELACROIX qui sans doute doit vous rappeler quelques souvenirs si vous avez utilisez les francs. Et oui, on retrouvait cette allégorie sur le billet de 100 francs.

Passage imprévu vers mon homonyme. L’un est plus saint que l’autre. Mais lequel ?

En sortant du Louvre, le soleil parisien montre le bout de son nez, moment propice pour prendre le goûter au jardin des Tuileries.

Conseil avec les enfants :

Direction Palais Royal à 10 minutes à pied pour se rendre vers les colonnes de Buren. Esplanade où ils peuvent se déplacer librement, s’amuser, courir et éviter ces nombreux blocs de marbre qui en font à mes yeux une oeuvre admirable. Après avoir compter les losanges de la pyramide pourquoi ne pas compter toutes les colonnes ?

Challenge parents/enfants, qui trouvera en premier ?

En quelques mots pour se cultiver, les colonnes de Buren, oeuvre de Daniel BUREN aidé par Patrick BOUCHAIN, se trouvent dans la cour d’honneur du Palais Royal. Elles se nomment aussi  » les deux plateaux ». Oeuvre urbaine, faites de colonnes de différentes tailles de marbre blanc aux rayures blanches et noires.

Après une bonne nuit de sommeil, en route pour le parc de la Villette. Avec ma femme, nous avons envie d’emmener Timéo à la Cité des sciences et de l’industrie en sachant par avance qu’il tombera sous le charme.

Avant, visite et jeux au Jardin du Dragon. Jeux urbains pour les enfants situés dans le parc très colorés. Chanceux nous étions grâce au soleil et couleurs automnales.

Souvenez- vous hier, forme pyramidale étudiée avec Timéo. Chaque jour étant différent mais riche en apprentissage, parlons sphère grâce à la Géode qui est en réalité un dôme géodésique inauguré en 1985 par François MITTERRAND.

Si vous aimez les expériences, les supports ludiques et pédagogiques, la Cité des sciences est juste fantastique. Lieu incroyable tant par ses différents univers que par ses apports d’informations pour petits et grands.

Pour nous, c’est la cité des enfants 5-12 ans. Sachez qu’il existe d’autres espaces à partir de 2 ans. 6 espaces nous tendent les bras: corps, communiquer, jardin, usine, jeux d’eau et studio TV.

Timéo : « J’ai adoré l’espace jeux d’eau, parce que j’aime l’eau ! »

Il est même reparti avec une petite boîte cartonnée et son mode d’emploi qu’il a fabriqué lui-même dans l’espace usine avec l’aide d’une machine.

Vous l’aurez compris, on a adoré. On recommande à 100 %.

Ces découvertes nous ont creusé l’appétit. Recherche de restaurant grâce à l’application « la fourchette » ou « the fork »que je vous mets en lien téléchargeable sur téléphone.

http://www.//thefork.fr

Objectif: trouver un restaurant à l’endroit que vous désirez et en même temps vous profitez de réductions sur l’addition ( de 10% à 50%). Vous trouvez le lieu, le thème du restaurant. Réservation faite sur l’application, direction La Clairière à PANTIN.

Nous utilisons souvent « la fourchette » quand nous sommes en vadrouille.

Alors La clairière, c’est une très belle découverte pour nous. Outre le fait que nous avons eu 50 % sur l’addition, qui en soit nous ravi, nous avons vraiment très bien mangé.

Accueil chaleureux au bord du canal de l’Ourcq, nous sommes de suite à l’aise dans ce petit restaurant agréablement décoré. Quatre espaces délimités, soins, alimentation, corps et pensée.

Nous avons dégusté un brunch ultra copieux et tellement bien préparé à base de produits frais et sains.

Désert de Dhali, energy balls, cheese cake, jus de fruits frais…. UN REGAL

Timéo en mode gourmand

2/ Les visites en période de covid :

Je vous l’ai promis plus haut. Evoquer les possibilités de visiter ou non pendant cette période de crise sanitaire.

Je précise bien que j’écris cet article lors de notre passage sur Paris en octobre 2020 et que les protocoles peuvent évoluer par la suite.

Nous étions, avant de partir très sceptique quant aux possibilités de visiter, de se rendre sur Paris. Nous avons anticiper en regardant les sites des lieux que nous voulions visiter.

Au final, c’est ce que je vous conseille fortement puisqu’en règle générale, il faut réserver son billet à l’avance et bloquer un créneau horaire.

Cité des sciences :

Nous avons réserver la veille le jour et l’horaire souhaités sur internet avec le paiement à l’issue. Très simple mais nous n’aimons pas vraiment tout prévoir. Dans ce cas pas le choix.

Conclusion :

Avantage: très efficace car nous nous retrouvons peu en même temps sur le site. Nous profitons des activités sans attendre ni faire la queue.

Inconvénient: Il faut bloquer un créneau horaire de 1H30. Nous concernant, nous pensons que ce temps accordé est trop court pour profiter au maximum des espaces. Nous n’avons malheureusement pas pu tout faire.

Je ne l’ai pas précisé mais masque obligatoire, cela va de soi.

Le Louvre

Même principe. Réservation sur internet, ce que nous avons fait la veille en choisissant une heure d’arrivée.

Avantages: Pas de durée limitée. Visite à son rythme. Vous pouvez préparer votre itinéraire à la maison sur le site si vous savez quelles oeuvres vous souhaitez admirer. Autre possibilité, vous pouvez choisir des itinéraires déjà proposés en fonction de différentes thématiques abordées.

Inconvénient: N’ayant pas de durée de visite limitée, le flux du public n’est donc pas régulé. En fonction des jours et horaires, il peut y avoir du monde, même si le site est gigantesque.

Masque obligatoire également.

En fin de compte, les sites touristiques ont su s’adapter face à la situation actuelle. Ne nous privons pas d’escapades et d’aventures tout en respectant évidemment les gestes barrières.

Ce week-end imprévu, à la dernière minute comme nous les aimons nous a fait le plus grand bien. Moment de complicité à trois, riche une fois encore en découvertes. Hâte de repartir plus ou moins loin pour de nouvelles aventures.

unpaysundrapeau UPUD

L’origine des drapeaux

Unpaysundrapeau (UPUD), un nom par hasard ???

Evidemment non ! Fan de voyages, découvertes, escapades de pays. J’ai toujours été intrigué, amusé par les drapeaux de chaque pays qui au final ont toujours une signification très intéressante.

Dans cet article

1/ je vous délivre mon drapeau fétiche, celui d’un pays qui m’est cher que j’adore….

2/ Répondre aux questions des enfants sur les drapeaux.

3/ Des exclusivités sur les drapeaux que vous ne connaissez pas !

4/ Une idée création pour petits et grands.

1/ Mon drapeau fétiche, vous reconnaissez ????

origine drapeau

J’adore jouer avec les enfants pour trouver le pays au drapeau ou inversement. Trouver la capitale du pays …. D’ailleurs petit indice si je vous dit Reykjavik.

OUI, il s’agit bien de l’ISLANDE.

Je vous confie 3 informations sur les drapeaux pour répondre aux questions d’enfants.

1/ QUI A INVENTE LES DRAPEAUX ? euh….

2/ COMBIEN Y A T-IL DE DRAPEAUX ? EST-CE QUE TOUS LES PAYS ONT UN DRAPEAU ? bien , bonne question.

3/ POURQUOI LES DRAPEAUX SONT RECTANGULAIRES ? oui, oui, oui…

Mais qui a inventé les drapeaux ?

Mes recherches à ce sujet m’ont mené directement à la Préhistoire ! Si loin que ça effectivement, puisque les chefs des tribus utilisaient des emblèmes à l’image de leur culture, de leurs croyances qu’ils brandissaient au bout d’un vexille ( long bâton).

D’ailleurs ce terme a été utilisé pour nommer la science de l’étude des drapeaux : la vexillologie !

A ressortir au milieu d’un repas de famille, succès garanti !

Plus tard pendant l’Empire romain, on retrouve des morceaux de tissus, ancêtres de nos drapeaux. L’invention de la soie est primordiale pour les drapeaux puisque les bannières aux multiples couleurs font leur apparition.

Combien y a t-il de drapeaux ?

La réponse est moins évidente. La galerie de drapeaux de l’ONU évolue sans cesse. En effet, des pays ont disparu, des Etats ne sont pas vraiment reconnus.

On peut retenir 254 drapeaux de pays dans le monde. L’ONU reconnait 197 pays en 2012. Une sacrée mémoire pout tous les retenir ! En plus, certains peuvent en avoir plusieurs ( drapeau national, royal etc…).

Pourquoi les drapeaux sont rectangulaires ?

Il s’agit d’une recommandation de l’ONU mais tous ne le sont pas. Vous le saviez ? Et oui la Suisse même si la photo le représente rectangulaire il est bel et bien carré. Origine militaire.

origine des drapeaux

3/ Des exclusivités sur les drapeaux

Le plus vieux drapeau est danois (1536).

Les drapeaux ont en majorité 3 couleurs.

Il n’existe pas de drapeau violet ( j’ai bien cherché et toujours rien …).

origine des drapeaux

4/ Une idée création pour petits et grands !

Proposez aux enfants ou en famille de créer son propre drapeau !!

Crayons, feutres, peinture, feuilles et c’est parti. Moment de complicité et de partage assuré. Choix des couleurs, des dessins ou formes en fonction de votre famille, pour que votre drapeau ressemble au plus juste à ce que vous êtes.

Que l’imagination prenne place.

De notre côté, notre drapeau prend forme origine des drapeaux

N’hésitez pas à partager en commentaires vos oeuvres, je suis curieux !

unpaysundrapeau

3 astuces pour initier vos enfants au voyage

« Il faut voyager pour apprendre » Mark TWAIN

J’ai toujours aimé voyager avec nos enfants même si, je vous l’avoue, j’aime partir à deux avec ma femme. Pas du tout le même concept mais très enrichissant que ce soit pour eux ou pour nous.

J’entends souvent dire que voyager avec des enfants relève de l’impossible voire du surréalisme.

« Nous n’allons pas profiter des vacances ». « Les enfants vont s’ennuyer ». « On ne va pouvoir rien faire ».

Je n’ai jamais été d’accord avec ces idées. Pour preuve, mon fils Timéo à 3 mois avait pris l’avion, visité la Croatie, la Bosnie et le Monténégro. Nous avons visité Lisbonne le temps d’un long week-end à 5, avec mes 3 enfants. En 2018, nous partons encore à 5 avec notre camion aménagé afin de découvrir les côtes bretonnes pendant 15 jours. Un an avant, nous avons décidé d’exhausser le voeu d’un des enfants : voir la tour de Pise.

Un bébé se cache sur cette photo 😉

Un enfant qui voyage est un futur adulte épanoui, ouvert sur la société et le monde en général. Il ne s’agit pas cette fois-ci d’une célèbre citation mais uniquement de ma façon de penser.

Je vous délivre dans cet article 3 astuces qui initient l’enfant au voyage :

1- Préparer un lap book

2- Découvrir les traditions du lieu de vacances

3- Quelques mots ou expressions en plus

Et en fin d’article une sélection de livres pour les enfants qui voyagent rien que pour vous ….

1 – Préparer un lap book :

Mais qu’est ce qu’un lap book? Je suis sûr que vous avez tous préparé pendant votre scolarité des exposés? Mauvais souvenir…..

Le lap book pourrait s’en rapprocher mais il s’agit d’un livret animé, un outil ludique pour apprendre et retransmettre, créer intégralement par l’enfant.

Vous serez surpris, comme moi je l’ai été en voyant mes fils, de voir vos enfants y mettre un intérêt majeur à sa création.

Il suffit de proposer un thème ou que votre enfant en trouve un. Ensuite, il pourra user de son imagination pour créer, décorer, personnaliser son lap book.

Il n’existe pas de trame prévue. Le projet peut être présenté sous forme de dessins, de cartes, de cartes géographiques, de fiches etc…..

Avant votre départ, l’enfant va approfondir un sujet qu’il abordera le moment venu pendant les vacances.

A titre d’exemple, nous avions prévu quelques jours à Paris en famille . Un de mes fils a choisi comme sujet de lap book la Tour Eiffel. Quelques jours avant le départ, nous avons eu la chance d’acquérir de nombreuses informations à son sujet (hauteur, Gustave EIFFEL, date de construction….). Le jour de la visite n’était il pas fier de nous rappeler tout le savoir qu’il a pu acquérir grâce au lap book.

Un vrai guide touristique en herbe!!!!

création enfant

Ce lap book peut même être utilisé en retour des vacances pour le présenter à sa classe ou à sa famille.

Variante de l’astuce : en gardant la même idée, proposer la création d’un lap book après vos vacances. Vous avez visité un pays, une région. Votre enfant a particulièrement apprécié un lieu, un moment précis? c’est l’occasion pour qu’il garde ce souvenir dans un lap book.

2 – Découvrir les traditions du lieu des vacances

Apprendre les uses et coutumes, les traditions de la région, pays que vous visiterez est clairement enrichissant pour les enfants. Grâce à ces activités, il apprendra la gastronomie, la différence, les différentes saveurs.

A titre d’exemple, vous pouvez reproduire un plat typique. Visiter la Suède, cuisiner des Kanelbullars (pains suédois à la cannelle). Voici une recette. Et même si vous ne partez pas pour Stockholm, ils sont fameux donc n’hésitez pas.

Dans un premier temps, un historique sur le plat peut être présenté à votre enfant ou inversement proposez lui d’effectuer une recherche sur internet.

Ensuite place en cuisine pour partager un moment convivial et ludique.

kanelbullar

3 – Quelques mots ou expressions en plus :

Que vous ayez choisi un pays, une région française, il est fort probable que vous allez être confronté a une autre langue ou un « patois » du coin.

S’il s’agit d’une langue apprise à l’école, ce sera l’occasion de réviser. Vous vous rendrez compte qu’ils apprennent plus vite que leur leçon du cahier d’école.

S’il s’agit d’une langue inconnue pour vous, une petite recherche sur internet et le tour est joué.

Faites lui faire des fiches où l’enfant notera ce qui lui plait. Un coté en français et de l’autre la « nouvelle langue ».

Des moments de franche rigolades en famille assurés! Et surtout amusez vous à les utiliser lors des vacances!

Lors de nos périples, nous avons comme rituel d’apprendre les mots basiques du pays ou de la région . Je vous avouerai que certaines langues sont plus faciles mais je me rends compte que la communication et l’échange sont d’autant plus facile même si les prononciations font souvent rire les « autochtones ».

Vous pouvez utiliser l’application DUOLINGO.

Je l’ai utilisé quelques semaines avant notre départ à Lisbonne. Les enfants se réjouissent d’apprendre quelques mots de vocabulaire.

-OBRIGADO –

bonjour

Et vous, avez vous d’autres astuces pour initier vos enfants au voyage?

Comme promis, une petite sélection de livres que j’affectionne particulièrement et que j’ai utilisé :

On ne peux s’appeler unpaysundrapeau et ne pas mettre en valeur cet ouvrage. Hyper ludique, simple d’utilisation et concret. Petits et grands comprennent le sens des drapeaux.

unpaysundrapeau

A la rencontre des pottoks

Cet été, nous sommes partis à la dernière minute au Pays Basque ( à la dernière minute parce que trop prévoir à l’avance n’est pas notre habitude) avec notre fils Timéo de cinq ans et notre camion aménagé, probable sujet d’article une prochaine fois ( je parle du camion évidemment 🙂 ).

Le Pays Basque, coin de France sans aucun doute dépaysant de part ses paysages, ses traditions, l’euskara, son gâteau basque, son jambon, sa pelote etc…

Toutefois, cet article est consacré à un animal emblématique que nous avons eu le privilège de rencontrer : le POTTOK (prononcer POTTIOK).

pottok

Le terme est basque, naturellement, et signifie « petit cheval ». En effet, il ne mesure pas plus de 1,30 cm pour environ 400 kg.

Leur robe est souvent noire, Alezane (roux brun), pie (tâches blanches séparées d’une autre couleur foncée).

Leur origine est très ancienne (probablement au paléolithique). On retrouve leur morphologie dans de nombreuses peintures rupestres de la région ( grottes d’ Isturitz et d’Oxocelhaya que je vous suggère de visiter ! ). Ils ont toujours été utilisés par l’Homme que ce soit en agriculture ou au travail dans les mines pour leur force, leur petite taille et leur robe peu salissante.

Aujourd’hui, le Pottok vit en semi-liberté dans les massifs du Pays basque. Pour notre part, nous les avons découverts une première fois sur le massif de l’Artzamendi.

Ils s’acclimatent parfaitement dans les Pyrénées et peuvent donc y vivre toute l’année grâce à leur physionomie.

Ils sont même de fervents acteurs de l’écologie. Ils débroussaillent les montagnes et nettoient des endroits quasi inaccessibles pour nous.

Le Pottok est véritablement ancré dans les valeurs et traditions basques. Pour preuve il est la mascotte officielle du club de rugby Aviron bayonnais. Je vous laisse la vidéo pour le découvrir.

NOTRE MOMENT PRIVILEGIE

Les pottoks se déplacent en troupeau ( juments, poulains et l’étalon). Début juillet au beau milieu des Pyrénées, à cheval (sans aucun jeu de mots) sur la frontière franco-espagnole, nous avons passé la nuit en pleine nature dans notre camion. Moment de liberté, de calme, ressourçant en famille.

Malgré une météo capricieuse, nous avons profité pleinement de ce cadre idyllique après avoir visité Espelette et acheté un gâteau basque pour le diner.

Pyrénées pays basque

Le lendemain matin, une surprise nous attendait puisque nous étions entourés par un troupeau de Pottoks. Sans aucun doute un moment inoubliable de notre séjour que ce soit pour nous parents ou Timéo.

Nous les avons observé, photographié, tout en respectant quelques mètres de distance car ne l’oublions pas, ce sont des animaux semi-sauvages et nous sommes chez eux !!

cheval pottok

cheval pays basque

voyage enfant pays basque

Malgré tout, certains n’hésitent pas à s’approcher de nous par curiosité ou par habitude de côtoyer l’homme certaines fois. Un des deux rétroviseurs du camion s’en rappelle encore !!

Je vous laisse découvrir notre vidéo tournée quelques jours après. Ce jour là, nous avions prévu d’observer les vautours mais au lieu de çà, une agréable surprise nous attendait.

Vidéo Pottok

Moment simple de la vie à partager en famille au milieu de la nature…. Rien de plus pour être heureux, n’est-ce pas ?

Unpaysundrapeau

Quand nos voyages décorent la maison

Les voyages sont une de mes passions, ou devrais-je dire une de nos passions, ma femme et moi. Nous ne sommes pas de fervents touristes à rapporter divers souvenirs. Les souvenirs restent ancrés dans notre esprit. Néanmoins nous avons notre petit rituel avec notre carte du monde.

décoration maison

Dans cet article, je vous présente quelques éléments décoratifs de notre maison en rapport avec les voyages.

Afin de nous rappeler nos destinations, nos souvenirs nous avons accroché au mur du salon cette magnifique carte achetée chez IKEA (200 X 140 cm). Au-delà d’être décorative, nous lui trouvons plusieurs avantages.

  • Il est très fréquent d’entamer comme sujet de conversation nos différents périples lorsque nous recevons des invités à la maison ( famille, amis, différents rendez-vous). Nos invités sont très souvent curieux et s’interrogent sur la signification des gommettes collées que je vous explique quelques lignes plus loin.
  • Cette carte est extrêmement pratique avec des enfants. Parents de trois enfants (scolarisés en collège et école maternelle), il nous arrive de l’utiliser parfois lors des leçons d’histoire géographie. Elle sert de support pédagogique supplémentaire en illustrant les leçons ; les enfants visualisent en même temps la partie du globe qu’ils étudient ou s’imprègnent déjà des continents, océans dès leur plus jeune âge. C’est le cas de notre fils de 5 ans. Elle est aussi utile en qualité de jeu familial. Il est facile d’organiser un jeu pendant l’apéro ( nous joignons l’utile à l’agréable ). Qui peut me trouver la capitale de l’Islande ? Montrez moi l’Argentine ? Citez un pays frontalier de la Chine ? Combien y a t’il d’océans ?….. A tour de rôle, parents et enfants posent des questions en individuel ou en équipe. N’est-ce pas le meilleur cours de géographie que vous n’ayez jamais fait ?

gommettes pays visités

Quant aux gommettes maintenant….

Afin de visualiser les pays, régions visités, nous avons décidé de les symboliser au moyen de gommettes autocollantes. Chaque couleur à sa signification. Chez nous le rouge symbolise le voyage à deux, en amoureux et avec uniquement nos sacs à dos, le violet à trois avec notre fils et le vert à cinq avec notre fils et mes deux grands garçons. Bref, autant de couleur, de choix possible, de légendes en fonction de vos voyages ou de votre famille.

Si les gommettes ne vous conviennent pas, vous pouvez opter pour des punaises, des petits clous réunit ou non avec une ficelle sur l’endroit où l’on habite.

Enfin, j’aimerais vous présenter un autre support qui trône avec fierté dans votre maison : la carte du monde à gratter scratchmap de cosmolino. Le principe est simple, vous visitez un pays. A votre retour vous le gratter pour qu’il apparaisse d’une couleur différente. Support également ludique pour les enfants. De notre côté, nous trouvons l’idée super sympa mais nous préférons la garder intacte.

:scratch map

Les voyages ne sont pas terminés pour nous, le stock de gommettes est plein. Une chose est sûr, nous ne sommes pas prêt de nous arrêter d’en coller.

unpaysundrapeau

Avant tout….

Il me semble indispensable de présenter ce blog en quelques lignes….

Le thème principal est l’une de mes passions : les voyages.

Ayant visité une bonne vingtaine de pays (Islande, Croatie, Bosnie, Canada, Suède….), de nombreuses villes européennes (Lisbonne, Londres, Paris…), plusieurs régions françaises, j’ai envie de partager mon expérience.

« Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir »

Gilbert Keith CHESTERTON.

Citation que j’affectionne particulièrement puisque je ne ne voyage jamais ayant un circuit pré établi. Il faut laisser de la place à l’improvisation, aux rencontres impromptues, aux échanges multiples.

Je peux aussi bien voyager à 2 avec ma femme, à 3 avec notre fils ou à 5 avec mes deux enfants. En sac à dos, en camion aménagé par nos soins ou en louant des logements par divers biais.

C’est ce qu’il fait tout le charme des voyages, élargit ses propres façons de penser.